Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, vient de lancer Les Progressistes bretons, Breizh Lab.

Il ne s’agirait pas d’un mouvement politique, mais d’un carrefour d’idées pour échanger sur l’avenir de la Bretagne et de l’Europe. Jean-Yves Le Drian, qui veut séduire au-delà des partis politiques, se veut très accueillant. Il s’adresse à tous ceux qui ont envie de débattre. Militants associatifs et acteurs de la vie économique sont aussi les bienvenus.
Forcément, les élus bretons de la République en marche (les députés Nicole Le Peih et Jean-Michel Jacques, par exemple) n’ont pas tardé à rejoindre le Breizh Lab.