Le blog de Fañch

Je soutiens La Quadrature du Net ILV-Edition In Libro Veritas antifa
>> Bd, contes et illustrations de Fañch >> Acheter mes livres >> Contact

samedi 20 avril 2019

samedi 20 avril 2019

Baud. Un badge satirique qui ne plaît pas à la députée Nicole Le Peih…


La députée de Baud-Pontivy LREM n’aurait pas vraiment apprécié de découvrir des badges satiriques à son effigie. Nicole Le Peih aurait mis la pression pour les faire disparaître.

La députée de Baud-Pontivy LREM n’aurait pas vraiment apprécié de découvrir des badges satiriques à son effigie, édités par le collectif des Coquelicots. Nicole Le Peih aurait mis la pression pour les faire disparaître…
La liberté d’expression est établie par la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen de 1789. L’article 11 de la Déclaration dispose : « la libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme : Tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement… »

« La peur au ventre, j’ai remis les badges aux gendarmes »


La liberté d’expression est aussi protégée par l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme du 10 décembre 1948 : « tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression », ce qui implique notamment : « le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit… »
La caricature représentant une forme d’expression des opinions et des pensées, elle jouit de ce fait, de la liberté d’expression… Hé bien pas partout assurément !
Au sein de la recyclerie de Baud, un appareil à concevoir des badges a été acquis dernièrement et permet aux diverses associations comme les Coquelicots, les PIG (Pisseurs et pisseuses involontaires de glyphosate), et autres, de pouvoir en fabriquer pour financer actions, conférences, mouvements ; à chacun ou non, de les arborer selon ses convictions.
« Dans le cadre de la campagne des Coquelicots, chaque premier vendredi du mois (c’était le 5 avril), nous rencontrons la députée LREM de Baud-Pontivy lors de sa permanence. L’occasion d’aborder avec elle différents points relatifs à l’avancée du dossier sur les glyphosate par exemple, » explique une représentante du mouvement.

Une vingtaine de badges


« Début avril, nous avons lancé la fabrication d’une bonne vingtaine de badges à l’effigie de Nicole Le Peih (Ndlr : il en existe aussi à l’effigie de Joël Labbé, Michel Coudé, Emmanuel Macron…), grâce à un dessin offert par un caricaturiste. Lundi 8 avril, nous avons reçu un appel téléphonique de la députée, ne semblant pas apprécier du tout, de se retrouver sur un badge. Sans détour, elle nous a demandé de les détruire !

Nous venions à peine de raccrocher le combiné téléphonique lorsque deux gendarmes sont entrés à la recyclerie… La peur au ventre, j’ai remis les badges aux gendarmes. Ils sont repartis. Cinq minutes avant l’arrivée des gendarmes, la députée m’avait déclaré au téléphone : « C’est pas cool ce que tu me fais. Tu seras convoquée à la gendarmerie demain ! », rapporte l’adhérente des PIG.

Glyphosate : la lutte se poursuit


N’appréciant pas vraiment qu’on puisse mettre une telle pression pour vingt malheureux badges, une autre adhérente du même mouvement PIG a contacté les services de la gendarmerie et a interrogé : « Avons-nous fait quelque chose d’illégal en fabriquant et diffusant ces badges ? Y a-t-il eu plainte de la part de notre députée ? Y a-t-il eu une décision de justice pour motiver le déplacement des gendarmes ? Peut-on récupérer les badges ? »

« Réponses négatives sur toute la ligne, et notamment pour les badges, que les gendarmes auraient jetés ! »


Le vendredi suivant, la députée a eu, comme à l’habitude, la visite du collectif anti-glyphosate… « Nous lui avons remis quelques petits ’’cadeaux’’ dont son badge, car la lutte contre l’utilisation du glyphosate se poursuit et ce, malgré les pressions… »
Et les badges ? « Nous en ferons d’autres, mais peut-être pas de la députée… enfin ! » Contactée à plusieurs reprises, la députée En Marche Nicole Le Peih n’a pas donné suite. Quant aux services de la gendarmerie, ils répondent seulement : « Nous ne communiquons pas sur ce sujet ! »

J.-M. F. La Gazette du Centre-Morbihan.

vendredi 12 avril 2019

vendredi 12 avril 2019

Nicole Le Peih soutient le cannabis bien-être

Députée du Morbihan, Nicole Le Peih soutient ses collègues de la majorité qui demandent la création d'une mission sur le cannabis bien-être...
Pour ces parlementaires, il s’agit de développer en France une filière qui « répondrait à nos attentes sociétales et environnementales pour une agriculture saine, sûre et durable».

Peu de THC, mais du cannabidiol oui.
Par chanvre bien-être il faut comprendre des produits avec très peu de THC, mais pouvant cependant contenir du cannabidiol (CBD), « un principe actif non-psychotrope aux multiples vertus » : réduction du stress et de l’anxiété, amélioration du sommeil, de la récupération et du confort…

Pontivy Journal - 12/04/19

mardi 2 avril 2019

mardi 2 avril 2019

Des badges pour l'Effet Papillon de Baud

Mes dessins suivent leurs chemins... ici un dessin fait pour 'Pontivy Journal' réutilisé sur des badges par les bénévoles de l'Effet Papillon afin de financer leurs actions.



mercredi 27 mars 2019

mercredi 27 mars 2019

Collège Émile-Mazé. Le forum des médias a séduit les élèves.

Vendredi, dans le cadre de la Semaine de la presse, le collège Émile-Mazé a organisé un forum des médias. À cette occasion, les élèves de 4e ont participé à une table ronde en présence d’un rédacteur en chef, un dessinateur, un journaliste, un réalisateur de documentaires et une correspondante locale.


De gauche à droite, la correspondante de Pontivy Journal, Michèle Thual, le dessinateur Fañch Ar Ruz, le rédacteur en chef de Pontivy Journal, Franck Baudouin, le réalisateur de documentaire André Le Moustader et la journaliste radio de RMN, Margot Melot.

Les intervenants ont expliqué aux collégiens leurs métiers et ont évoqué la passion qui les anime ainsi que le plaisir qu’ils ont au quotidien d’exercer leur profession. Pendant l’intervention, les questions des élèves se sont enchaînées. « On ne pouvait plus les arrêter. Ils étaient lancés », a rapporté Mme Le Tallec, professeur de français.
Ensuite, les élèves ont été répartis dans différents groupes pour participer à des ateliers avec les professionnels (rédaction d’article, réalisation de caricatures sur l’actualité, interview radio…).

Le Télégramme 27/03/2019

vendredi 22 mars 2019

vendredi 22 mars 2019

Le Grand débat national à Pontivy, c’est…

Pontivy (Morbihan) a organisé son Grand débat national. Une poignée de Gilets jaunes a fait acte de présence.

vendredi 8 mars 2019

vendredi 8 mars 2019

Pontivy aura finalement son Grand débat national !

Obstinée, entêtée, opiniâtre… Marie-Madeleine Doré-Lucas ne lâche rien. Jamais. C’est d’ailleurs le principal défaut (ou qualité, selon) de cette élue de l’opposition de Pontivy (Morbihan). Depuis des semaines et des semaines, elle tannait Christine Le Strat, le maire, pour qu’un Grand débat national soit organisé à Pontivy. Il y a un mois, elle l’avait réclamé en conseil municipal. Rebelote à la séance de lundi dernier. Lasse, Christine Le Strat a fini par céder. Oui, il y aura un Grand débat à Pontivy. Il se tiendra jeudi 14 mars, à 20 h, au palais des congrès. Thème : l’organisation de l’État et des services publics.
Pontivy Journal 08/03/19

dimanche 3 mars 2019

dimanche 3 mars 2019

La députée Nicole Le Peih au Salon de l’agriculture


Nicole Le Peih, député de la 3e circonscription du Morbihan, s’est rendue, lundi 25 février, au Salon de l’agriculture de Paris. Elle faisait partie d’une délégation de députés de La République en marche. Nicole Le Peih a même posté une vidéo sur Twitter. Où elle donne les trois raisons de sa présence au salon. Fañch Ar Ruz, lui, a préféré immortaliser l’instant sous forme d’un clin d’œil. En prenant pour référence au jour où Nicole Le Peih a reçu des Gilets jaunes à Baud : c’est sur des Post-it qu’elle avait alors noté leurs revendications…

vendredi 22 février 2019

vendredi 22 février 2019

Manif régionale des Gilets jaunes à Pontivy : quel bilan ?

La Mairie de Pontivy avait planqué ses horodateurs le temps de la manif, mais OUF, ils sont intacts :-)

blog.fanch-bd.com est hébergé par dri  - Réalisé par Pâques-Man - DotClear - Mozilla Firefox - 649590 Visiteurs